Côtre " ANNIE "

Réalisation de F. BOMMELAER

Paris (75)

Indépendant

Début du chantier : juillet 2020

L'objectif est d'en faire un voilier performant. Aussi, dans cette optique, il aura une grande flottabilité ce qui lui permettra

(compte-tenu de sa taille) de supporter facilement le poids du treuil, du servo de gouvernail, des piles et, surtout, du lest.

Le poids du lest est en effet une des clés du bon comportement des voiliers de Paudeau (allié à des quilles assez fines et pas

épaisses comme celles des voiliers de bassin traditionnels en bois vendus dans le commerce dont ceux de Tirot ).

La construction de la coque est faite selon ma méthode (corps en balsa, recouverte de bordés en bois dur.

Pour les voiles, cela sera du “tissu spi”.

A ce jour, la coque est réalisée. Les mats sont quasiment prêts. La quille est prête avec, à ce stade, un plomb de 500g

(peut-être à augmenter à 600g, après essais) assure le lest.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Construction de la coque puis ponçage du balsa pour la mise en forme.

Coffrage de la coque en balsa par bordés en samba et fin du coffrage.

        Vue d'arrière (1er novembre 2020), coque finie après ponçage et coffrage, enduit, peintures et réalisation du gouvernail avant de fermer le pont

avec 3 trappes. Une fois le pont fermé, avant d'installer les trappes, il doit poncer le point et peut-être le teindre

(avec un produit commandé chez TM) avant de le vernir (avec le vernis Humbrol que j'utilise pratiquement toujours).

Le pont est terminé. Les trappes en acajou sont terminées (long travail de découpe, de ponçage (ponçage toujours à l'abrasif à l'eau !

et pas toujours avec eau - c'est, de loin, le meilleur abrasif-  et de vernissages/ponçages répétées pour un effet miroir).

Pour les bordures de la coque qui courent le long du bord du pont cela a été, comme d'habitude, assez difficile.

Pour cela, il les a réalisée en bois de samba préformées/tordues à l'eau très chaude. Je les ai ensuite fixées avec de mini-clous.

Le bois samba (plus malléable que l'acajou) étant un bois clair, il les a ensuite teintées avec un mélange de peintures

marrons et de rouge pour atteindre une teinte acajou.

L'astuce est d'ensuite appliquer une couche fine et légèrement diluée de noir Matt qu'on essuie aussitôt appliquée avec un tissus sopalin.

Cela donne immédiatement une illusion d'un vieux bois.

J'emploie la même technique pour les plastiques qui doivent donner l'illusion du bois et le résultat est toujours bluffant.

Reste donc à terminer le gréement avec la découpe des voiles + quelques détails.

 

A gauche : Quille de navigation à droite de la coque.

Trappes ouvertes.Les accus sont positionnés à l'avant (pour équilibrer les poids).Les servos treuille et direction sont positionnés au centre.

A SUIVRE

Tous droits réservés    Reproduction interdite      All Rights Reserved – Reproduction Forbidden