Le Cuirassé d'escadre "Le BOUVET"

Réalisation Pierre REINHARD (EVREUX 27)

EURE MODELISME NAVAL (CLUB)

click photo to enlarge

Ci-dessus: Photo "Netmarine", ci-dessous une carte postale du cuirassé

Ci dessous : Superbe représentation du "BOUVET" par "NIMITZ"

 Construction du modèle :

 La maquette navigante est au 1/100 ème  

Début de construction en 1998    Fin de réalisation en 2005

La vie du Cuirassé :

Construit par l’arsenal de Lorient , le Bouvet est mis sur cale le 8 Avril 1892. Lancé le

27 Avril 1898 il clôture ses essais le 1er Octobre de la même année .Selon les rapports

des différents commandants le Bouvet se comportait parfaitement à la mer

et était une bonne machine de guerre , capable de rivaliser avec les cuirassés de l’époque.

Un grave défaut cependant maintes fois signalé et non résolu causera sa perte.

En effet les moyens de redressement en cas de voies d’eau étaient insuffisants,

compromettant ainsi gravement la stabilité du bâtiment.Après une carrière sans

fait marquant, le 18 Mars 1915 à 14h00, engagé contre les batteries turques

dans les Dardanelles, alors qu’il vire de bord il heurte une mine par le travers tribord.

Courant sur son erre il commence à chavirer se retourne et coule en un peu

moins de 50 secondes. Il n’y eut que 75 rescapés 642 marins périssent.

Cité à l’ordre du jour, il est stipulé qu’après avoir heurté une mine il a trouvé

une fin glorieuse sombrant avec son commandant et presque tout son équipage.

Différentes étapes de la construction du modèle :

     

 On reprend les mêmes techniques de fabrication  du RICHELIEU sauf que pour la coque

du BOUVET vu ces formes particulières je procède de la façon suivante. Après avoir construit

la partie centrale qui correspond à la ceinture de cuirassé, je la fixe sur un chantier  ensuite

je colle  les couples inférieurs et la quille . Après lattage je retourne l’ensemble, j’installe

la radiocommande et la propulsion  avant de fixer les couples supérieurs car

par la suite l’accès à l’intérieur de la coque devient très difficile .

  

Je termine le lattage  puis je découpe les encorbellements destinés à recevoir l’artillerie.

Vient ensuite le montage des superstructures comme pour le Richelieu la partie centrale

s’enlève entièrement. Actuellement  le modèle est à 80% d’achèvement les 20% restant sont

sans aucun doute les plus longs.

   

Les ancres sont bien sur réalisées à la main

  

Détails de fabrication des chaloupes

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Pour conclure,voici les dernières photos du Bouvet à présent achevé.Cette construction commencée

en 1998 a été plusieurs fois interrompue par les aléas de la vie, la reprise du chantier en 2004 m'a permis

en même temps de me motiver et me relancer dans le modélisme.Je vous donne rendez-vous

à l'automne pour une nouvelle aventure qui débutera avec la construction du cuirassé Bismarck.

A bientôt, Pierre.        

Caractéristiques technique :

Longueur: 122,599 m   Largeur: 21,400 m

Déplacement: 12144 tonneaux   Puissance: 14000 CV   Vitesse: 18 noeuds

PALMARES

 Championnat de France à St Rémy les Chevreuses 2005

Classe C2     2 eme et médaille d'or,  Pierre REINHARD   avec le cuirassé le "BOUVET" 

Championnat du monde 2006 en CROATIE

Classe C2     médaille de bronze,  Pierre REINHARD   avec le cuirassé le "BOUVET" 

Les avaries du "BOUVET" et ses réparations

Lors de sa dernière sortie le "Bouvet" a subit des dégats non négligeable,  ces avaries ont été causées

lors d'un transport sur une remorque le bateau correctement calé dans sa boîte n'a pas résisté

aux sautes d'humeur de la dite remorque. Résultat du transport à l'ouverture de la boîte;

les tourelles principales sont sorties de leurs logements se sont baladées sur le pont

occasionnant des dégâts  sur les rambardes et l'accastillage, le "Bouvet" sautant sur son berceau a décollé

celui ci occasionnant une rupture de la quille d'échouage centrale et des impacts sur la coque,

l'analyse est sans appel il va falloir refaire une peinture complète des œuvres vives, recoller

les pièces récupérées , refaire celles qui manquent et rafraîchir la peinture des pièces endommagées.

 

Les leçons que je tire de cet épisode sont qu'il faut éviter le transport de vos modèles sur une remorque,

surtout si votre bateau est fragile. Si vous tenez à vos maquettes assurez en le transport vous même

de ce fait en cas de casse vous n'aurez à vous en prendre qu'à vous même.

Pierre Reinhard.

Ci dessous : Le nouveau "design" de la caisse de transport du "BOUVET" (les couleurs du navire sont respectées)

Ci dessous : la caisse en vue de dessus

Tous droits réservés. reproduction interdite   WebAnalytics