"HIRONDELLE II" Yacht océanographique

Réalisation de Pierre-Louis SATIE à Montauban de Bretagne (35) – INDEPENDANT

Cliquer sur les photos pour les agrandir

L’historique du yacht "l'hirondelle II" est le quatrième yacht océanographique" ...

La maquette

La construction

La charpente - la coque, les ponts, les balustrades. Les principaux éléments de pont

       Le gaillard d’avant

(Descente d’équipage - touret – cabestan – ancres … )

La partie centrale

La descente d’honneur – grand-mât - les claires-voies – le grand roof (cheminée,

chambre des cartes, timonerie) – treuil - embarcations – mât de misaine

Partie arrière et dunette

Pavillon princier – appareil à gouverner – compas – claire-voie - treuil – embarcations – roof de la descente d’honneur -

 

Matériel océanographique

Sur l’Hirondelle II, destinée à la recherche océanographique, de nombreux engins de recherches ont été développés.

Une description détaillée en est faite dans l’ouvrage « La pratique de l’océanographie au temps du Prince Albert Ier », par Christian Carpine. (Bouteilles à eau de Regnard et Bertel, machine à sonder de Berget, mesureur de courant, filet à plancton …)

Ajouté sur le modèle : un petit filet de Richard, une machine à sonder de Le Blanc, un chalut à étrier de Blake).

Détails de construction

La principale difficulté de cette construction a été la réalisation des quelques 650 pièces au 1/125ème. La première photographie avec la pièce de 2 € donne une idée de la taille de celles-ci. La maquette du musée océanographique de Monaco est au 1/25ème (4,20 mètres). Celle-ci au 1/125ème (0,88 mètre)

Le gaillard d’avant – détail des haubans – le grand treuil et le moteur à pétrole.

La proue – la poupe avec les 2 hélices tripales – le grand roof avec la chambre des cartes, la timonerie, les abris, le canot à vapeur, le feu tribord.

Tous droits réservés. Reproduction interdite    WebAnalytics    All Rights Reserved – Reproduction Forbidden